Autoblocage

From MediaWiki.org
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page Autoblock and the translation is 100% complete.

Other languages:
Deutsch • ‎English • ‎dansk • ‎español • ‎français • ‎italiano • ‎magyar • ‎português do Brasil • ‎русский • ‎中文 • ‎日本語 • ‎한국어
Un exemple d'autoblocage provoquant des dommages collatéraux. L'image apparaît comme si l'administrateur "Curps" avait bloqué plusieurs autres participants (identifiés en rendant anonymes des series de six nombres). En réalité Curps n'a bloqué qu'un seul participant, le reste étant bloqué accidentellement par le systême d'arrêt automatisé car ils se servaient d'addresses IP liées à celle du participant que Curps a voulu bloquer.

L'autoblocage se produit lorsqu'une adresse IP est bloquée automatiquement par le logiciel MediaWiki. Les autoblocages sont le résultat d'une tentative d'édition du wiki à partir d'une adresse IP récemment utilisée par un utilisateur bloqué parce que ces deux modifications anonymes ou sous des noms différents ne sont pas autorisées.

A chaque fois qu'un utilisateur modife le wiki, l'adresse IP utilisée pour se connecter au site est enregistrée par le logiciel MediaWiki qui alimente le wiki. Un journal des adresses IP utilisées par chaque utilisateur est gardé en privé, accessible uniquement pour les utilisateurs ayant le droit d'accès checkuser au logiciel MediaWiki.

L'autoblocage va dupliquer la plupart des paramètres de blocage, incluant l'indication d'un blocage généralisé du site ou d'un blocage partiel, mais ne comprenant pas la durée initiale, le blocage du courriel, ni le blocage formel.

Déblocage d'un utilisateur autobloqué

Si un utilisateur est automatiquement bloqué, par exemple si un utilisateur nommé a été débloqué, mais son adresse IP est toujours bloquée automatiquement, un administrateur peut effacer le blocage automatique :

  • en examinant la liste des Special:BlockList et en recherchant le nom de compte de l'utilisateur. Il s'agit d'une recherche sensible à la casse.
  • en identifiant le nombre #xxxxx qui est associé. Si vous recherchez ce numéro, assurez-vous d'inclure le dièse (#)
  • en débloquant le #xxxxx (cliquer sur le lien « débloquer » )

Notez qu'une fois le blocage automatique effacé, le nom de compte de l'utilisateur n'apparaît plus dans la liste.

Messages

Journal des messages

Parfois, le terme « blocage automatique désactivé » apparaît dans un message de blocage. Cela signifie que lorsque l'utilisateur a été bloqué, « seulement » son nom d'utilisateur a été bloqué, mais d'autres utilisateurs de la même adresse IP sont toujours libres de modifier.

Le paramètre par défaut d'un blocage active automatiquement le blocage automatique (enabled), mais il ne le dit pas explicitement dans un message de blocage. Pour désactiver l'autoblocage par défaut d'un compte, les administrateurs doivent obligatoirement cocher la case « Bloquer automatiquement la dernière adresse IP utilisée par cet utilisateur, et toutes les adresses IP ultérieures qu'il pourrait utiliser ».

Fonctions Principales

Gmaxwell peu de temps après que Wikipedia en anglais ait été vandalisé sous le nom d'utilisateur Bad article creation bot.
Son vandalisme a fait que harej a accidentellement autobloqué l'intégralité du Wikiconference NYC 2009. Un administrateur Wikipedia Kirill Lokshin regarde avec désapprobation.

Lorsqu'un blocage automatique se produit, les utilisateurs peuvent être automatiquement bloqués suite au blocage d'un « autre » utilisateur, qui utilisait probablement le même FAI. Ainsi, un utilisateur différent peut finir bloqué, bien qu'il n'ait personnellement rien fait de mal. Ceci est appelé « dommage collatéral » . Exemple :

  1. L'utilisatrice Susan, en tant qu'administratrice, bloque l'utilisateur Bort pour une durée de 24 heures. Inconnu de Susan, Bort utilise AOL pour modifier le wiki, et le blocage automatique a été activé au moment du blocage.
  2. L'utilisateur Steven, qui utilise aussi AOL de chez lui, et qui a actuellement l'adresse assignée précédemment à Bort, se connecte au wiki.
  3. Steven reçoit un message « Vous avez été bloqué » quand il clique sur « Edit » , mais il ne comprend pas ce qu'est un autoblocage, et demande en colère pourquoi l'administrateur Susan l'a bloqué.
  4. Steven essaie de modifier de son ordinateur au travail (qui n'utilise pas AOL). Il apprend que les blocages automatiques ne se propagent que des noms d'utilisateurs vers les adresses IP, et décide de reprendre l'édition normale ici.

Il est important que les utilisateurs comprennent que les administrateurs ne font pas de blocage automatique; une fois qu'ils ont bloqué utilisateur en activant le blocage automatique, l'autoblocage est exécuté par le logiciel MediaWiki. Les autoblocages n'apparaissent pas dans les journaux des blocages des administrateurs, et ces derniers ne sont pas non plus notifiés de leur exécution. Ceci est une conséquence nécessaire de garder privée l'adresse IP des utilisateurs connectés. Donc pendant que l'adresse IP responsable de chaque modification est enregistrée par le logiciel MediaWiki, celle-ci ne peut être accédée, ni par les administrateurs, ni même lorsque l'utilisateur est bloqué.

Suivi

Version de MediaWiki : 1.29

Si $wgCookieSetOnAutoblock est activé un cookie ({$wgCookiePrefix}BlockID) sera écrit dans le navigateur de l'utilisateur autobloqué. Cela signifie que l'utilisateur sera encore bloqué même après s'être déconnecté et avoir reçu une nouvelle adresse IP.

Quand un cookie est écrit, et qu'un utilisateur essaie de modifier une page, MediaWiki va charger le blocage original spécifié dans le cookie et empêcher l'utilisateur de faire la modification. Néanmoins, cela ne crée pas de nouvel autoblocage pour la nouvelle adresse IP. Cela n'arrive que si l'utilisateur se connecte avec le compte bloqué initial.

Cette forme de suivi dépend de la manière dont le navigateur de l'utilisateur gère le cookie, et donc ne fonctionnera pas pour tous les utilisateurs bloqués dans toutes les situations. La fonctionalité a pour but de fournir un petit niveau supplémentaire de protection contre les blocages qui seraient contournés.

Désactivation du blocage automatique

Lorsqu'un blocage se produit, l'autoblocage est habituellement positionné à « vrai » (ON) par défaut, sauf pour les intervalles communs d'adresses IP dynamiques, tel que ceux utilisés par AOL. Une liste de tels intervalles d'adresses IP exemptées peut être trouvée sur MediaWiki:Autoblock whitelist.

Les administrateurs peuvent désactiver l'autoblocage au moment du blocage d'un utilisateur, en décochant l'option. Dès qu'un blocage « actif » est en place, il peut aussi être corrigé en modifiant le blocage de l'utilisateur, mais cela ne doit pas être fait à moins que cela soit absolument nécessaire.

Réinitialisation automatique

Il existe une variable interne qui porte le délai d'attente de l'autoblocage, $wgAutoblockExpiry, initialisée à 24 heures, ce qui signifie que les autoblocages ne durent que 24 heures. Néanmoins, dans le cas des ensembles d'adresses IP dynamiques (tels que ceux utilisés par AOL), cela peut affecter des centaines d'utilisateurs avant que le blocage n'expire. Aussi dans le cas d'un blocage infini, les autoblocages peuvent continuer à être initiés par le logiciel, des semaines ou des mois après que le blocage initial ait eu lieu. Les anciens blocages indéfinis initiés avant l'apparition de la liste blanche des autoblocages exemptés, et l'option de désactivation lorsque l'utilisateur est autobloqué, peuvent aussi générer des autoblocages.

Liste des adresses IP bloquées

Lorsque des addresses IP sont autobloquées, elles apparaissent dans Special:Ipblocklist (mais pas dans le journal des blocages de l'administrateur) avec un masque spécial qui empêche l'adresse IP d'être vue. A la place, le blocage est identifié par l'ID de blocage et il est marqué « Autoblock #xxxxxx » dans la liste des blocages. Les autoblocages s'enregistrent dans Special:Ipblocklist, Special:AutoblockList et dans le bandeau disponible à l'utilisateur bloqué, avec le nom de l'administrateur qui a activé le blocage initial. Néanmoins l'administrateur n'est pas notifié quand l'autoblocage se produit. Les administrators attentionnés qui auraient déclaré des blocages antérieurement, peuvent vérifier la liste des blocages pour voir si certains ne doivent pas être désactivés.

Conseils

  • Il est utile pour toutes les personnes concernées, et particulièrement pour les utilisateurs AOL, qui sont souvent bloqués de manière chronique par les dommages collatéraux, de rester patients et de se rappeler que c'est le logiciel qui est responsable de l'autoblocage, et non l'administrateur qui ne peut que constater que leur nom apparaît dans le journal des blocages.
  • Une chose également importante pour les administrateurs est de vérifier régulièrement Special:Ipblocklist et Special:AutoblockList , et d'annuler tous les autoblocages d'un utilisateur particulier si plus de deux autoblocages se déclarent rapidement l'un après l'autre.
  • Si plus de deux adresses IP sont autobloquées à quelques secondes/minutes d'intervalle, c'est un bon signe qu'il s'agit d'un ensemble d'adresses dynamiques et que les blocages sont des dommages collatéraux.